Chloé Sainte-Marie

Message à l'humanité aidante

Pour conjurer le corona virus

En ces temps insolites
où la planète entière
demande aide… demande répit

 

Qu’en est-il de nous tous
Aidantes-aidés Aidées-aidants

 

Qu’en est-il de nos esprits
de nos espoirs de nos rêves

 

De ce souvenir d’enfance
qui ressurgit en souriant
pour se jouer de la maladie
qui nous afflige

 

*

 

En ces temps nébuleux
où le monde vient de basculer

 

Qu’en est-il de nos secrets
de nos promesses de nos projets

 

Tout ce que nous avons fait
tout ce que nous accomplissons

 

Tout ce que nous chantons
sans même ouvrir la bouche

Raconte-moi
le retour du merle rouge
qui revient faire son nid

 

Parle-moi
de la corneille
curieuse croasseuse
qui veut tout savoir

 

*

 

Toi qui viens
me porter aide affliction
aménité et bonté

 

un œil en larmes retenues
et l’autre en joie contenue

 

entre la caresse et l’égratigne

 

Mais pourquoi le monde
ne pourrait-il pas se refaire
sans l’irruption d’un tel drame

 

Je refuse toute colère
et j’implore les dieux
de me délester de toute révolte

 

Qu’on me laisse pour le moins
en possession de ma propre mort

 

*

Aidantes-aidés Aidées-aidants

 

Vous qui étiez au front
avant toutes-tous

 

premiers témoins
premiers acteurs

 

Vous êtes le modèle
qui inspire
la lutte au covid-19
et qui nous inspire tous

 

*

 

Vous qui traversez une des périodes
les plus troublantes qui soient

 

J’ai un secret à vous confier

 

Nous sommes
nous les aidantes-aidants
la petite lumière qui résiste

 

Le feu-pilote
qui reste allumé
lorsque tout paraît éteint

Parce que chacun d’entre nous connaît un aidant qui travaille dans l’ombre…
Aidant et aidé maison Gilles-Carle

« La Maison Gilles-Carle, comme lieu de répit, était le rêve que je partageais avec Gilles qui savait mieux que quiconque que seule une aidante reposée et en santé peut alléger le supplice de la personne malade dont elle prend soin. Et il savait, encore mieux que quiconque, que toujours la maladie fait mentir le destin. Car aidante, on le devient du jour au lendemain, d’où l’urgence de faire de cette cause celle de demain. »

— Chloé Sainte-Marie