FAITS SAILLANTS DE L’HISTOIRE DE LA FONDATION

1991

Diagnostic de la maladie de Gilles Carle.

1992-1998

Gilles poursuit sa carrière de réalisateur. Au fil des tournages on remarque une présence plus accrue de soutien médical et de son aidante sur les plateaux.

2007-2008

L’idée d’une action pour améliorer le répit émerge. Il est alors prévu de modifier la résidence de Gilles Carle et de Chloé Sainte-Marie à Saint-Paul-d’Abbotsford pour en faire une maison de répit à long terme pour cinq couples afin de se répartir les tâches d’aidantes. Des travaux sont entrepris dans la maison.

La Fondation Carle Sainte-Marie est créée le 19 septembre 2008, pour opérer une ressource d’hébergement pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Chloé Sainte-Marie réalise le premier coffret de luxe « Variations sur un t’aime » afin de recruter des fonds pour la Fondation et les travaux de cette première maison.

2009

Avant la fin des travaux, Gilles Carle s’éteint à l’âge de 81 ans, après dix-sept années de résistance contre la maladie de Parkinson.

Les sorties publiques de sa conjointe et aidante Chloé Sainte-Marie à l’égard de la situation précaire dans laquelle le couple se trouvait avaient fortement ému le Québec : leur combat aura servi de phare à la cause des aidants naturels, un sujet jusqu’alors peu médiatisé et débattu.

2010-2011

La Fondation Carle Sainte-Marie change de nom pour la Fondation Maison Gilles-Carle.
Le Regroupement de soutien aux aidants naturels de Brome-Missisquoi (RSABM) sollicite Chloé Sainte-Marie dans le but de lever les fonds nécessaires pour la mise en place d’une première maison de répit multiservice.

Grâce à la mobilisation de partenaires extrêmement généreux et aux efforts de financement de la Fondation, la première Maison Gilles-Carle est inaugurée à Cowansville le 4 mai 2012.

2012-2016

La Maison Gilles-Carle de Brome-Missisquoi développe graduellement ses services pour finalement répondre aux quatre besoins essentiels des aidants naturels, soit le besoin d’information, de formation, de soutien psychosocial et de répit en hébergement.

Les besoins dans chacune de ces catégories se font fortement ressentir au niveau de la population, augmentant chaque année le nombre d’heures que la Maison alloue à ses activités.

La Fondation Maison Gilles-Carle poursuit son soutien à la Maison Gilles-Carle Brome-Missisquoi et organise un premier événement de collecte de fonds avec le spectacle de Chloé Sainte-Marie.

2016-2019

La Fondation et la Maison existante travaillent d’arrache-pied afin de solidifier le financement récurrent pour les services dans le but d’ouvrir d’autres maisons et aider encore davantage de personnes.   Plusieurs représentations ont été faites auprès du Gouvernement du Québec et en janvier 2019 une entente fut conclue afin de soutenir le développement de huit nouvelles maisons en quatre ans, vingt en 10 ans.

2019-2020

Depuis le début du projet de développement des 20 maisons, chaque région du Québec a manifesté son intérêt pour ouvrir au moins une maison Gilles-Carle pour la population de son territoire.  Plusieurs de ces projets sont en cours de développement et pourraient voir le jour au cours des prochaines années.

Avril 2020

Outre la maison Gilles-Carle de Cowansville déjà en activité, cinq nouvelles maisons vont pouvoir ouvrir leurs portes en avril 2020 et débuter leur mission qui est de donner du répit aux aidants soit:

  • La Maison Gilles-Carle de boucherville
  • La Maison Gilles-Carle Évasion de Montréal
  • La Maison Gilles-Carle de St-René en Beauce
  • La Maison Gilles-Carle Fondation Marc-Denis de Chicoutimi
  • La Maison Gilles-Carle Maurice Tanguay d’Alma

Attention:    Le contexte actuel de la pandémie au coronavirus pourrait apporter des retards dans l’ouverture de ces maisons.   Une mise à jour de l’information sera faite dès que la situation sera revenue à la normale.   En attendant n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide ou de plus amples informations.

Gilles-Carle - Maison Gilles-Carle
Chloé et Gilles - Maison Gilles-Carle